Création d’un volume logique LVM pour KVM

CRÉATION D’UN VOLUME LOGIQUE (LVM) POUR KVM

Un volume logique est composé d’un agrégat de volumes physiques. C’est à dire qu’un disque peut contenir une ou plusieurs partitions, et donc un ou plusieurs volumes physiques. Le volume logique est un ensemble de volumes physique qui apparaissent en un volume logique unique.

Le LVM est très utilisé dans la virtualisation, puisqu’il permet d’effectuer des redimensionnement de volumes, des snapshots, du streaping, etc…

LVM sur KVM

Avant de commencer, vérifiez que « lvm2 » est installé sur votre machine Linux.

Si ce n’est pas le cas, récupérez le package d’installation, puis installez-le à l’aide de la commande suivante :

  • Pour Debian/Ubuntu : #apt-get install lvm2
  • Pour CentOS/RedHat : #yum install -y lvm2

Connectez-vous au serveur, puis commencez par lister les disques disponibles sur la machine, en tapant la commande :

ls /dev/sd*

Entrez sur un des disques non utilisé, en tapant la commande « fdisk /dev/sdb1 »

Vous devriez avoir une information de type « Warning : invalide flag 0x0000….. »

  • Tapez « p », afin de vérifier que le disque est vide.
  • Tapez « n », afin de créer une première partition. Il est possible de créer jusqu’à 4 partitions par disque.
  • Tapez « 1 ».

Par défaut le volume sera créé au premier secteur qui est le 2048.

  • Entrez ensuite la taille souhaitée en giga, en tapant « + ». (exemple : « +25G »)
  • Tapez « p » afin de voir que la partition de type Linux est bien présente.

Répétez l’opération afin de créer d’autres partitions. Le numéro de partition et le secteur seront bien évidemment différents de ceux déjà créés.

De même, vous pouvez créer des tailles de partitions différentes.

Cependant, en tapant à nouveau sur « p », vous constaterez que l’ID de partition est identique pour chaque partition. Il va donc falloir changer cet ID de partition.

Pour cela, procédez comme suit :

  • Tapez « t »,
  • Tapez ensuite le numéro de la partition (il faudra effectuer l’opération pour chaque partition créée.
  • Afin de connaitre les différents codes, tapez sur « l ». le code pour LVM est : 8e
  • Entrez donc le code 8e, puis après avoir validé, vous devriez avoir la confirmation suivante: « Change system type of partition 1 to 8e (Linux LVM) »
  • Tapez « p » pour vérifier.
  • Recommencez les étapes pour chaque partition.

Capture d’écran 2015-12-04 à 13.25.41

Après avoir terminé l’opération pour chaque volume, enregistrez avec « w »

Capture d’écran 2015-12-04 à 13.31.51

Redémarrer votre serveur si nécessaire.

  • Si vous tapez « ls /dev/sd* », vous devriez voir vos nouvelles partitions.

Nous allons à présent créer les volumes physiques.

  • Pour cela, tapez : « pvcreate /dev/sdb(1,2,3) »  Il s’agit des noms des partitions données précédemment.

Capture d’écran 2015-12-04 à 14.19.31

  • Tapez « pvdisplay » pour afficher les informations des volumes physiques

Nous pouvons à présent créer notre groupe de volume avec la commande vgcreate, suivit du nom à attribuer au groupe de volume, puis du chemin ou se trouvent les volumes :

  • Tapez la commande : « vgcreate vg-kvm /dev/sdb(1,2,3) »
  • Tapez « gvdisplay » pour afficher les informations du groupe de volumes

Nous allons maintenant pouvoir créer un volume logique, à l’aide de la commande « lvcreate » avec l’option « -L », suivi de la taille du volume, puis « -n », suivit du nom, et enfin, le nom du groupe de volume.

Par exemple, pour un volume avec le nom « centos7 » et une taille de « 10 giga », nous taperons la commande suivante :

  • lvcreate -L +10G -n centos7 vg-kvm
  • Tapez ensuite la commande « lvdisplay » pour afficher les informations du volume logique.

Capture d’écran 2015-12-04 à 14.27.50

Nous allons maintenant formater le volume logique nommé « centos7 », au format « ext4 », reconnu par Linux.

  • Pour cela, tapez la commande : « mkfs.ext4 /dev/vg-kvm/centos7 ».

Capture d’écran 2015-12-04 à 14.28.12

  • Le volume est formaté, il ne reste plus qu’à le monter avec la commande suivante : « mount /dev/vg-kvm/centos7 /mnt/ »
  • Tapez « df -h » pour vérifier que celui-ci est bien monté en « /mnt »

Capture d’écran 2015-12-04 à 14.55.53

Voilà nous avons vu comment créer un volume logique (LVM) pour KVM.

 

About Author

Michael PERES

Solutions Architect Specialist chez SCC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Why ask?