Veeam Backup – SQL AIR (Application Item Recovery).

Veeam Backup – SQL AIR (Application Item Recovery).

1 octobre 2015 0 Par Michael PERES

Veeam SQL Application Item Recovery

Pour restaurer une base, une table ou simplement un champ, avec Veeam, il suffit de quelques clicks.
Il faut préalablement avoir configuré Veeam « SureBackup », afin de disposer des différents éléments (rôle server, réseaux, application server…) dans un environnement isolé.
Voir mon article sur Veeam Virtual Lab.

Dans notre exemple, nous supprimerons volontairement une table dans une base gérée par un serveur Microsoft SQL Server, sauvegardé par Veeam Backup & Replication, et faisant partie d’un Virtual Lab.

Nous commencerons tous d’abord par nous connecter à la base de données à l’aide de l’outil Microsoft SQL Server Management Studio, puis après avoir sélectionné la table, nous la supprimons.

Capture d'écran 2015-10-04 à 13.55.38Une fois la table supprimée, nous lançons l’application SQL Server Application Item Recovery.

Capture d'écran 2015-10-04 à 14.07.42Après avoir nommé le job, nous sélectionnons la base sur laquelle nous souhaitons nous connecter afin de récupérer les données.

Capture d'écran 2015-10-04 à 14.10.39Puis le jour souhaité pour la restauration.

Capture d'écran 2015-10-04 à 14.12.43Vous pouvez maintenant voir ce qui ce passe au niveau du Virtual Lab sur votre serveur Veeam. Le job est normalement en cours.

Capture d'écran 2015-10-04 à 14.15.04
Capture d'écran 2015-10-04 à 14.17.01Dans Veeam Enterprise Manager, vous devez voir votre job dans le même état. Vous devrez alors approuver en sélectionnant le job, et en cliquant sur « Approve ».

Capture d'écran 2015-10-04 à 14.21.23Laissez les valeurs par default, tout en veillant à sélectionner la bonne date de restauration.

Capture d'écran 2015-10-04 à 14.24.29Vous pouvez remarquer que dans le Virtual Lab Manager, l’état du job est passé de « en cours » à l’état « approuvé ». Cela ne signifie pas que le job de restauration a démarré.

Capture d'écran 2015-10-04 à 14.27.14Une fois que le job « SureBackup » a démarré, si vous éditez les statistiques, vous verrez vos serveurs (faisant partie de votre « application group ») en cours de démarrage.
Dans notre cas, nous disposons d’un serveur Microsoft Active Directory, et d’un serveur Microsoft SQL. Le serveur apparaîtra avec un son nom suivi d’un ID unique dans l’inventaire du vCenter.

Une fois que l’ensemble des serveurs de l’application group sera démarré, la restauration pourra alors commencer.

Capture d'écran 2015-10-04 à 14.42.48L’adresse IP du serveur sauvegardé possède une adresse IP masquée (voir article Virtual Lab).

Capture d'écran 2015-10-04 à 14.44.57Il y a plusieurs types de restauration pour un serveur SQL. Dans notre exemple, nous restaurons une table.

Capture d'écran 2015-10-04 à 14.48.54Lorsque cette option est sélectionnée, il vous faudra saisir une cible pour la restauration qui peut être soit la base de donnée de production, soit un répertoire.

Capture d'écran 2015-10-04 à 14.55.45Puis le nom de la base de donnée source ainsi que le nom de la base de donnée cible.

Capture d'écran 2015-10-04 à 14.57.52Une comparaison est alors effectuée entre la base de données du serveur sauvegardé (serveur source), et la base de données du serveur de production (serveur cible).
Les tables modifiées ou manquantes apparaissent à l’issue de cette comparaison.

Capture d'écran 2015-10-04 à 14.58.39Dès lors, vous pouvez soit restaurer la table (ou la remplacer s’il s’agit de données ayant été modifiées et non supprimées), soit la renommer afin de conserver les deux tables.

Capture d'écran 2015-10-04 à 15.02.08Les options suivantes sont facultatives, et dépendent de votre environnement.

Après avoir validé les étapes suivantes, cliquez sur « Finish », et voilà. Votre table est restaurée.

Capture d'écran 2015-10-04 à 15.09.20Vous n’avez plus qu’à vous connecter à votre base de données, et vérifier que la table précédemment supprimée est à nouveau présente.