VMware – Explications autour de vSAN/vVOL

VMware – Explications autour de vSAN/vVOL

23 décembre 2015 1 Par Michael PERES

Virtual SAN est une couche logicielle distribuée qui fonctionne nativement comme une partie de l’hyperviseur ESXi.

Avant de commencer, si vous souhaitez d’autres informations sur Virtual SAN vous pouvez toujours lire mon article avant de lire cet article, en cliquant ici.

Nous allons cependant revenir sur le rôle de VMware vSAN, avec d’autres explications.

vSAN regroupe les périphériques locaux ou à connexion directe d’un hôte du cluster et crée un pool de stockage unique partagé sur tous les hôtes contenu dans le cluster SAN. Bien que vSAN partage de nombreuses caractéristiques avec les baies de stockage traditionnelles, son comportement et sa fonction sont différents. Par exemple, vSAN peut être géré et fonctionner uniquement avec des hosts ESXi et une seule instance Virtual SAN peut supporter un cluster.

vSAN et le stockage traditionnel diffèrent également dans les principales caractéristiques suivantes:

  • vSAN ne nécessite pas de stockage en réseau externe pour stocker des fichiers de machines virtuelles à distance, comme par exemple sur un Fibre Channel (FC) ou Storage Area Network (SAN).
  • L’utilisation d’un stockage traditionnel oblige l’administrateur de stockage à pré-allouer un espace de stockage sur les différents systèmes de stockage. vSAN met automatiquement les ressources de stockage physiques locales des hôtes ESXi dans un pool de stockage unique. Ces pools peuvent être divisés et attribués à des machines virtuelles et à des applications en fonction de leurs exigences de qualité de service.
  • Virtual SAN n’a pas de concept de volumes de stockage traditionnelles basées sur des LUN ou des partages NFS.
  • Les protocoles de stockage standard, telles que iSCSI, FCP, etc., ne sont pas applicables aux vSAN.
  • vSAN s’intègre parfaitement avec vSphere. Par rapport au stockage traditionnel vous n’aurez pas à installer de plug-ins dédiés ou à installer une console de gestion de stockage vSAN. Vous pouvez déployer, gérer et surveiller les volumes en utilisant le Web client vSphere.
  • vSAN n’a pas besoin d’être géré par un administrateur de stockage dédié. Un administrateur vSphere peut aisément gérer un environnement Virtual SAN.
  • Avec l’utilisation Virtual SAN, les politiques de stockage des VM sont automatiquement attribuées lorsque vous déployez de nouvelles machines virtuelles. Les politiques de stockage peuvent être modifiées dynamiquement en fonction des besoins.

 

Fonctionnalités Supportées

  • Virtual San health check plug-in

Inclue des tests de « santé » de votre infrastructure vSAN afin de superviser, faire du troubleshooting , ou diagnostiquer les causes dues à des problèmes de composants du cluster, et identifie les risques potentiels

  • Shared storage support

vSAN Supporte les fonctionnalité qui requièrent un stockage partagé, tel que HA, vMotion ou DRS. Par exemple si un hôte est surchargé, DRS peut migrer les VM sur un autre hôte du cluster

  • Just a Bunch Of Disks (JBOD)

vSAN support JBOD pour une utilisation dans un environnement blade server. Vous pouvez étendre la capacité d’un datastore avec un stockage JBOD connecté à des blade servers.

  • On-disk format

vSAN 6.0 supporte le nouveau format « on-disk virtual file 2.0 », basé sur la technologie VMware Virsto qui fournit un support de management de snapshot et de clone très évolutif pour chaque cluster vSAN

  • All-flash and hybrid configurations

vSAN peut être configurer pour un cluster « all flash » ou « hybrid »

  • Fault domains

vSAN supporte la configuration « Fault domain » afin de protéger les serveurs hôtes d’une défaillance lorsqu’un vSAN est partagé entre plusieurs serveurs ou blade servers dans un datacenter.

  • Integration with vSphere Storage Policies

vSAN intègre les fonctionnalités vSphere data management utilisées généralement avec les stockages VMFS et NFS. C’est fonctionnalités incluent les snapshots, les clones liés, vSphere Replication and vSphere APIs pour Data Protection

  • Les règles de stockage des VM

vSAN fonctionne avec des règles de stockage afin de supporter l’utilisation de volumes virtuels pour un stockage centré sur une machine virtuelle et une gestion basée sur la stratégie. Lorsqu’on provisionne une machine virtuelle, il n’y a pas explicitement de règle de stockage assigné à cette VM. La règle assignée par défaut se nomme « Virtual SAN Default Storage Policy, et s’applique automatiquement à la VM.

  • Rapid provisioning

vSAN active un provisionnement rapide du stockage dans le serveur vCenter pendant la durée des opérations de création ou de déploiement d’une VM.

vVol simplifie les opérations grâce à l’automatisation basée sur des règles qui permettent une consommation du stockage plus agile pour les machines virtuelles et des ajustements dynamiques en temps réel, quand ils sont nécessaires. Il simplifie l’attribution de niveaux de service de stockage aux applications individuelles en fournissant un contrôle plus fin des ressources matérielles et des services natifs de base des baies de stockage qui peuvent être instanciés avec une granularité à la VM. 

Capture d'écran 2015-12-22 à 11.23.43

Consommation flexible au niveau logique

  • vVol virtualise les périphériques SAN et NAS en faisant abstraction des ressources matérielles physiques en pools de capacité logiques (datastores virtuels) qui peuvent être consommés avec plus de souplesse et configurés pour couvrir une partie d’une ou de plusieurs baies de stockage. Les datastores virtuels sont des assemblages purement logiques qui peuvent être configurés à la volée, en cas de besoin, sans interruption et qui ne nécessitent pas d’être formatés avec un système de fichiers.

Capture d'écran 2015-12-22 à 11.24.44

Un contrôle plus fin au niveau VM

  • vVol définit un nouveau conteneur de disque virtuel (virtual volume) qui est indépendant de la représentation de stockage physique sous-jacente. Le disque virtuel devient l’unité primaire de la gestion des données au niveau de la baie.

Opérations efficaces grâce à l’automatisation

  • La gestion du stockage basée sur des stratégies permet d’assurer les exigences au niveau des services de stockage (capacité, performance, disponibilité, etc.) sous la forme de modèles logiques (politiques) à laquelle sont associées les machines virtuelles. SPBM automatise le placement VM en identifiant les banques de données disponibles qui répondent aux exigences de la politique et associée à des volumes virtuels, il met en instance de manière dynamique les services de données nécessaires. Grâce à l’application de la politique, SPBM automatise également la surveillance du niveau de service et le respect tout au long du cycle de vie de la machine virtuelle.


Capture d'écran 2015-12-22 à 11.17.43

La gestion par stratégies (SPBM: Storage Policy Based Management)

Les politiques de stockage des VMs sont essentielles au provisionnement des machines virtuelles. Ces politiques vous aident à définir les besoins de stockage de la machine virtuelle et le contrôle du type de stockage prévu pour cette VM, comment la machine virtuelle est placée dans le stockage et quels data services seront attribués pour la machine virtuelle.

Lorsque vous définissez une politique de stockage, vous spécifiez les besoins de stockage pour les applications qui fonctionnent sur des machines virtuelles. Après avoir appliqué cette stratégie de stockage à une machine virtuelle, la machine virtuelle est placée dans un datastore spécifique qui peut satisfaire les besoins de stockage. Dans les environnements de stockage de type software, comme vVol et Virtual SAN, la politique de stockage détermine également la façon dont les objets de stockage de la machine virtuelle sont provisionnés et répartis au sein de la ressource de stockage afin de garantir le niveau de service requis.

Capture d'écran 2015-12-22 à 11.22.10

POLITIQUES SPBM PAR DEFAULT

  1. Virtual SAN Storage Default Storage Policy

La politique de stockage par défaut que VMware propose est appliquée à tous les objets de type Virtual Machine et qui sont provisionnés sur un datastore vSAN lorsque vous ne sélectionnez aucune autre règle vSAN. La politique par défaut assure que les objets de type Virtual Machine ont au minimum une tolérance de panne de 1.

  1. Politique de volumes virtuels de stockage par défaut

Pour les Virtual Volumes (vVol), VMware propose une politique de stockage par défaut qui ne contient pas de règles ni d’exigences de stockage. Comme avec Virtual SAN, cette politique est appliquée à des objets de type Virtual Machine lorsque vous ne spécifiez aucune autre règle pour la machine virtuelle que vous avez situé sur un datastore virtuel. Avec la règle « No Requierements », les baies de stockage peuvent déterminer l'emplacement optimal pour les objets de type Virtual Machine.